Est-ce que les APL sont des prestations familiales ?

****-0Pour les FAC, il n’est pas nécessaire d’avoir une relation directe avec un enfant pour le déclarer à charge. Un enfant à charge au sens des prestations familiales est un enfant pour lequel vous avez « la responsabilité émotionnelle et pédagogique » (explications). Si vous ne payez pas les frais d’hébergement, de nourriture ou d’éducation de façon permanente et plus précisément, les FAC ne considéreront pas cet enfant comme « votre soin ».

A découvrir également : Quel est le salaire moyen à New York ?

D’ autres critères liés à l’âge, au lieu de résidence et à la rémunération potentielle de l’enfant sont pris en compte pour déterminer si l’enfant peut être considéré comme dépendant de vous (tous les détails de cette section). Si l’enfant a un emploi, un stage ou un emploi d’été, son revenu est autorisé à 55 % du SMIC .

Si votre enfant à son nom les allocations des FAC (avec son propre numéro de bénéficiaire), vous ne pourrez pas demander de prestations familiales à l’égard de cet enfant, car cette allocation n’est pas cumulative.

A lire également : Quelles aides de la CAF après 3 ans ?

Pour en savoir plus sur la définition d’un enfant à charge au sens des FAC (conditions de l’enfant et du parent), lisez le reste de cet article.

Enfant d’entretien des FAC : Prise en compte de la définition et des critères

Pour savoir si vous pouvez déclarer un enfant à charge, vous devez examiner plusieurs critères. En fait, l’âge de l’enfant, son lieu de résidence et son revenu éventuel seront fournis par les FAC .

Jusqu’à quel âge un enfant est-il considéré comme dépendant des FAC ?

Le premier critère se réfère à l’âge. Un enfant jusqu’à l’âge de 20 ans est considéré comme dépendant des FAC . Cependant, vous pouvez bénéficier du paiement de surcharges familiales et d’allocations logement (voir conditions APL) jusqu’à l’âge de 21 ans dans la métropole et 22 ans dans les départements d’outre-mer.

Selon l’âge de votre enfant, certaines conditions doivent être observées :

  • De la naissance à 6 ans de l’enfant  : il doit être à votre charge sans avoir besoin d’autres conditions
  • De 6 à 15 ans  : l’enfant doit se conformer à la scolarité obligatoire (qui vous permet également de payer Pour recueillir le début de l’école, vous pouvez utiliser le simulateur ARS)
  • De 16 ans à 20 ans  : La rémunération mensuelle nette de l’enfant est prise en compte et ne peut dépasser 93,29€ (chiffres 2019)
  • De 20 à 21 ans dans la métropole  : si l’allocation pour enfant dépasse 932, 29 euros net par mois, vous pouvez profiter des allocations familiales CAF et du soutien au logement jusqu’à la veille de son 21e anniversaire. Pour les allocations familiales, voir les conditions et montants énoncés dans le présent article
  • 21 à 22 ans dans les départements d’outre-mer  : Si l’allocation pour enfant ne dépasse pas 932,29 euros par mois net et si ce dernier étudiant, stagiaire, stagiaire ou malade, vous pouvez quitter l’aide au logement jusqu’à la veille de son 22e anniversaire
  • Toutefois,les bénéficiaires du RSA peuvent, dans les conditions énoncées ci-dessus, déclarer un enfant àcharge dans les FACprestation jusqu’à l’âge de 25 ans. En cas de changement de situation, en particulier dans le cas d’une nouvelle aide ou d’un nouveau revenu, vous devez en informer la CAF. Si vous avez mal perçu de l’argent, vous devrez rembourser les FAC

Enfant à charge des FAC : quelles sont les conditions de résidence ?

Le deuxième critère concerne la définition d’un enfant à charge en termes de prestations familiales, comme ses parents ou tuteurs, le lieu de résidence de l’enfant.

À déclarer dépendants , l’enfant concerné a participé :

  • N’ est pas obligatoire français  : s’il est né à l’étranger ou pour des parents étrangers, il est nécessaire de se conformer à certaines conditions spéciales énumérées dans cet article.
  • Doit résider en permanence en France  : ses séjours à l’étranger sont limités à 3 mois par année civile. Toutefois, si l’enfant a besoin de prolonger ce séjour dans le cadre de ses études (par exemple, dans le cadre de la bourse Erasmus), l’exception s’applique et cette dernière peut donc être considérée comme membre des FAC.

Unenfant à charge peut-il gagner un revenu pour la CAF ?

À Pour savoir si un enfant peut être considéré comme dépendant de vous, les FAC s’intéressent au revenu qu’il reçoit, qu’il s’agisse de gains liés à un stage, à un emploi d’été ou à un emploi à moyen et long terme. Si ce dernier reçoit de l’aide personnelle des FAC, cela changera la situation.

  • Droit au CIF si l’enfant à charge est un étudiant ou un étudiant et reçoit un revenu  :Dans le cas des FAC, un enfant considéré comme étant à charge peut fort bien être un étudiant ou des études et recevoir un revenu lié au travail (emploi temporaire ou à durée déterminée). Dans ce cas , la rémunération nette perçue ne dépasse pas 55 % du SMIC . Au-delà de ce montant, il ne peut plus être considéré comme à charge par ses parents. Pour compléter le calcul, la CAF divise le total des recettes par six selon une période de six mois (du 1er octobre au 31 mars et du 1er avril au 30 septembre). Si votre enfant a travaillé seulement un mois en été, et le calcul est appliqué à une moyenne d’avril à septembre, alors le revenu sera probablement inférieur au plafond. Dans le cas où votre enfant ne va pas à l’école en raison d’un travail d’été, le plafond ne sera plus évalué par période de six mois. En fait, le calcul serait effectué mensuellement à partir du premier mois d’activité. En cas de dépassement du plafond mensuel, l’enfant n’est pas considéré comme à charge seulement pendant les mois touchés par le dépassement.
  • Si l’enfant à charge travaille et n’est pas un étudiant : Dans le cas où votre enfant n’est pas un étudiant, mais a un emploi, a un stage ou une formation, son maximum La rémunération mensuelle nette est de 55 % du SMIC (soit 932,29€) en vigueur au cours de la période considérée. Si le plafond est dépassé, l’enfant n’est plus considéré comme à charge pendant la période d’excédent et vous perdrez votre droit aux prestations qui lui sont associées.
  • Si votre enfant est un bénéficiaire personnel des FAC (par exemple, LTA) : les FAC appliquent une règle stricte : votre enfant ne peut pas être bénéficiaire des FAC et sera considéré comme à sa charge. En d’autres termes, si votre enfant bénéficie d’une aide à domicile personnalisée, par exemple, vous ne pouvez plus le considérer comme votre responsabilité. Il en va de même si votre enfant vit dans une paire avec un récepteur CIF.

Remarque : Le terme « enfant à charge » diffère selon la CAF ou l’administration fiscale. Pour le Les FAC ne dépendent plus d’un enfant qui demande des prestations familiales en son nom. En revanche, dans le cas des finances publiques, il peut être entièrement déclaré comme charge fiscale. Les critères de contrôle ne sont pas les mêmes que ceux exigés par la CAF.

À charge du CAA : quelles conditions s’appliquent au parent ?

La Caisse d’allocations familiales est la partie familiale du système français de sécurité sociale. Par conséquent, une grande partie des prestations versées se rapporte à la petite enfance, à l’enfance et à l’adolescence.

Pour être admissible au paiement de ces allocations, il est nécessaire de respecter un certain nombre de conditions, y compris la notion d’enfant à charge.

  • Résident en France : Pour déclarer un enfant à charge auprès de la CAF, vous devez d’abord résider en France. D’autre part, la citoyenneté française n’est pas une condition nécessaire. Si vous n’êtes pas français mais que vous vivez en France, vous pouvez déclarer un ou plusieurs enfants à charge auprès des FAC. Pour cela, vous et votre enfant devez rester régulièrement. Pour en savoir plus sur les exigences pour les étrangers, visitez la page suivante
  • Prenez soin des dépenses quotidiennes de l’enfant et assumez la responsabilité émotionnelle :dès la grossesse, vous avez droit à l’ouverture de prestations des FAC, comme la prime de naissance. Cependant, il n’est pas nécessaire d’être parent ou d’avoir une relation avec l’enfant touché (neveu…) afin que les FAC puissent l’aider en tant que famille examiné. En fait, vous devrez payer vos dépenses quotidiennes comme les dépenses liées à son éducation, à sa nourriture, à ses vêtements ou à sa vie. CAF parle aussi de responsabilité émotionnelle, dans la mesure où vous êtes responsable de l’éducation de cet enfant au sens large du terme. Par exemple, une personne qui place un enfant seul ne peut pas expliquer l’enfant comme à charge. En revanche, un tuteur ou un parent adoptif peut déclarer pleinement l’enfant dont il a la garde à la CAF et bénéficier des allocations familiales de l’enfant.
  • Soyez le seul à expliquer l’enfant à charge : En outre, même si deux parents ont effectivement leur enfant,un seul des deux bénéficiaires peut être pour le même enfant . Plus précisément, cela signifie que les prestations familiales sont versées à l’un des parents ou tuteurs de l’enfant sera. Par conséquent, en cas de divorce ou d’effondrement du mariage, seul le parent ou le tuteur avec qui l’enfant réside peut bénéficier du soutien des FAC. Cependant, dans le cas de la résidence alternative de l’enfant, il existe une exception : ce n’est que dans cette situation que les allocations familiales peuvent être réparties entre les deux parents. Les PAL peuvent être attribués récemment aux deux parents dans des conditions (bien que certains IFC n’appliquent pas encore cette mesure).

Crédit photo : © Gaelfphoto et Kotoyamagami/Fotolia

3.2 / 5 ( 5 Wahlen )

ARTICLES LIÉS