Comment gonfler un pneu de vélo ?

Gonfler le pneu d’un vélo en respectant la bonne pression est très primordial. Nous verrons dans les lignes qui vont suivre quelle pompe devrait-on utiliser pour gonfler un pneu de vélo parmi les nombreux types qui existent. Et aussi, comment bien s’en servir afin d’obtenir un parfait gonflage du pneu de votre vélo.

Quels sont les différents types de pompes pour gonfler un pneu de vélo ?

Nous distinguons deux grands types de pompes pour mettre de l’air dans les pneus d’un  vélo. Il s’agit entre autres : des pompes à main, qui sont des modèles assez compacts ainsi que des pompes à pied, qui se posent au sol ou sur la verticale. Les pompes à main sont très utiles, compactes et légères. Elles sont pratiques lors des randonnées et des balades à vélo. Cependant, elles ne sont pas des pompes d’appoint, puisqu’il est généralement très délicat d’obtenir une pression convenable. La plupart de ses pompes ne sont pas équipées de raccord. Le corps et la tête sont en effet ensemble.

A découvrir également : Comment faire un arc en bambou ?

En revanche, la pompe à pied est comme son nom l’indique une pompe qui s’emploie avec le pied. Nous distinguons de cette part, la pompe à pied verticale qui est un choix de qualité pour gonfler régulièrement vos pneus. Elle est également dotée d’un manomètre. Aussi, la pompe à pied au sol, qui de sont côté, peut être utilisée avec le pied en exigeant beaucoup plus d’équilibre. Mais, elle ne demande pas trop de force pour gonfler les pneus de votre vélo.

Quelle est la meilleure technique pour bien gonfler un pneu de vélo ?

Tout d’abord, il est important de vérifier si la tête de la pompe coïncide avec le type de valve de votre chambre à air. Pour rappel, nous distinguons deux types de diamètres de valves, et logiquement, deux diamètres de tête de pompe pour vélo. Le plus large diamètre est de 8 millimètres et le plus faible est de 6 millimètres. Ces derniers conviennent soit aux valves Schrader, Dunlop ou encore Presta.

Lire également : Comment teindre le Cachemire ?

En fonction des différents modèles de pompe à vélo qui existe sur le marché, nous distinguons des pompes à deux trous. Ceux-ci peuvent être reliés à chaque type de valve. Ils sont généralement l’un en dessus de l’autre ou parfois de chaque côté de la tête de la pompe.  Cependant, il existe de nombreux modèles qui sont équipés d’une seule tête avec un embout qui se dévisse facilement pour quitter d’une valve à une autre. Ainsi donc, il faudra retirer le bouchon dévissable, le petit plastique au centre ainsi que le caoutchouc troué afin de gonfler convenablement votre pneu.

Avant le gonflage, il est tout à fait normal de bloquer la tête de la pompe contre la valve pour ne pas laisser passer l’air. Certains embouts se vissent facilement sur la valve. Bien que le procédé soit assez long parfois, il est très sécuritaire. Vous devez simplement relier le raccord à la valve de votre pneu. Par contre, les pompes à main se fixent en enfonçant la valve à l’intérieur de l’embout. Elles permettent en effet, après avoir terminé de gonfler votre pneu, d’enlever gentiment la tête de la pompe. Si cette dernière n’est pas dotée d’un manomètre, vous pourrez vérifier l’air avec un manomètre autonome. Pour finir, revissez proprement la petite goupille en tête si vous disposez d’une valve Presta.

ARTICLES LIÉS