Le guide ultime pour réaliser du béton désactivé avec succès

Le guide ultime pour réaliser du béton désactivé avec succès

Le béton désactivé est très apprécié pour son esthétisme, sa durabilité, son rapport qualité-prix et sa facilité d’entretien. Cependant, pour poser ce béton décoratif, une méthode de mise en œuvre spécifique est indispensable. Vous voulez savoir comment réaliser du béton désactivé pour diverses utilisations telles qu’une terrasse, une allée piétonne, une cour, une plage de piscine ou un patio ?

Pour obtenir plus de détails sur le béton désactivé, ses utilisations et de sa pose, restez sur cet article.

A lire en complément : Créer un mur de tableaux sur la mode : Nos astuces !

La composition du béton désactivé

Le béton désactivé présente une composition similaire à celle du béton ordinaire, à l’exception du fait qu’il utilise de gros graviers. Il peut aussi être également être fait avec des galets de différentes couleurs. Lorsque vous optez pour une texture de gravier spécifique, vous améliorez la qualité du béton désactivé.

Un gravier en galet procurera une agréable sensation de douceur lorsqu’on marche pieds nus, tandis qu’un gravier rugueux sera parfait pour obtenir une surface antidérapante. Le ciment employé pour les galets ou les graviers présente généralement une couleur grise ou blanche. Vous pouvez personnaliser le revêtement de sol en fonction de vos préférences.

Lire également : Changer de cuisine : quel magasin choisir à Strasbourg ?

La quantité utilisée est identique à celle d’un béton classique dosé à 350 kg/m3. Pour des dalles et des terrasses avec un volume de 100 litres de béton, il faudra utiliser 35 kg de ciment, 50 litres de sable, 80 litres de gravier et 17,50 litres d’eau. Ensuite, afin de produire du béton désactivé, il est nécessaire d’utiliser un retardateur de prise tout en respectant les instructions.

Les étapes pour créer un sol en béton désactivé

Délimiter et creuser

Délimitez la zone où la future dalle sera installée en utilisant des piquets. Mettez en place une ficelle reliant les piquets. Creusez le sol à la profondeur désirée en utilisant une pelle et une pioche. Il est également possible de louer une mini-pelle mécanique pour les travaux plus importants.

Réalisez un décaissement d’une profondeur incluant l’épaisseur de la sous-couche, qui est souvent de 20 cm, plus un minimum de 12 cm d’épaisseur de dalle en béton. Pour une allée pouvant être utilisée par véhicules légers, il est recommandé d’augmenter l’épaisseur à au moins 15 cm.

Tassez le sol en utilisant une dame manuelle ou une plaque vibrante. Par la suite, assurez-vous de la planéité du fond de fouille en utilisant une règle de maçon et un niveau à bulle.

Préparation de la sous-couche

Par ailleurs, vous devrez préparer le sol en installant une sous-couche afin d’améliorer le drainage de l’eau et renforcer la solidité du sol. Cette sous-couche comprendra des matériaux comptables. Répandez les composants sur une couche de 20 centimètres d’épaisseur.

Le guide ultime pour réaliser du béton désactivé avec succès

Utilisez un râteau pour une répartition uniforme, puis appliquez une pression en utilisant un compacteur à pied ou une plaque vibrante. Assurez-vous de vérifier la surface plane de la plateforme en utilisant une règle de maçon de grande taille et un niveau à bulle.

Le coffrage

Le coffrage est utilisé pour définir les limites de la dalle et assurer le maintien du béton jusqu’à la prise. Lors du tirage du béton à la règle, il est essentiel que les coffrages soient utilisés comme référence pour garantir une surface de dalle nivelée. La hauteur finale du coffrage doit ainsi être en adéquation avec la hauteur désirée de la dalle en béton.

Il existe plusieurs façons de réaliser le coffrage :

  • En fixant solidement des planches en bois rigide.
  • En effectuant un calepinage de composants décoratifs tels que des pavés, des briques, etc.

Bâtissez un coffrage robuste en fixant solidement les piquets derrière les planches, tout en veillant à ce qu’ils ne dépassent pas la hauteur du support.

Le placement du polyane

Placez un film plastique sur l’ensemble de la sous-couche. Relevez le polyane sur les coffrages et assurez-vous de laisser un recouvrement d’au moins 20 cm entre chaque bande lors de la pose en plusieurs bandes.

Insérer des joints de désolidarisation

Ces joints sont des bandes de mousse compressibles, d’une épaisseur de 5 à 10 mm. Ils sont utilisés pour séparer la dalle de tout obstacle susceptible d’entraver son mouvement libre, réduisant ainsi le risque de fissures. Les bandes de rive ou joints, doivent être placées sur l’ensemble de l’épaisseur de la dalle.

Ferrailler

Renforcez le béton pour prévenir les fissures de la dalle. On suggère l’utilisation d’un treillis structurel ST25C, qui a une maille carrée de 150mm et un fil de 7mm de diamètre.

Vous devrez placer les nappes d’armatures sur des supports en plastique spécifiques, afin qu’elles soient correctement recouvertes de béton. En outre, pour obtenir une efficacité mécanique optimale, posez l’armature au tiers inférieur de l’épaisseur de la dalle.

Ensuite, placez soigneusement votre treillis sur les cales situées au bas du coffrage. Utilisez une disqueuse pour découper le treillis en laissant un espace de 5 cm tout autour, car il est important que l’armature soit recouverte de béton et ne touche pas les coffrages. Calez et ligaturez correctement les armatures afin qu’elles restent immobiles lors du coulage du béton.

ARTICLES LIÉS