Les choses à savoir avant de construire une piscine chez vous

Si vous rêvez de construire une piscine chez vous, il est important de maîtriser les tenants et les aboutissants de ce projet. Cela nécessite de considérer entre autres le modèle de piscine, son coût de construction, les frais d’entretien associés ou encore les démarches administratives à effectuer. Voici un détail des principaux points sur lesquels porter votre attention pour que votre rêve ne se transforme pas en cauchemar.

Les frais à prendre en compte dans la construction de piscine

Comme pour tout projet d’aménagement d’extérieur ou de construction en général, l’installation d’une piscine a un coût. Celui-ci varie considérablement selon un certain nombre de facteurs généraux (type de piscine, caractéristiques du terrain) et spécifiques ou personnels (taille, matériaux et options d’aménagement). Quel que soit votre choix, vous devez parfaitement budgétiser les travaux avant de commencer.

A lire en complément : Pourquoi faire un contrôle de vos installations électriques ?

Évaluer le coût de votre projet

En ce qui concerne les coûts, la piscine hors-sol est la plus accessible avec un montant moyen de réalisation compris entre 2 000 € et 15 000 €. Pour une piscine semi-enterrée, il faut prévoir en moyenne 10 000 € à 25 000 € contre 20 000 € à 50 000 € pour un modèle enterré. Ces tarifs ne sont qu’à titre indicatif. Il est cependant conseillé de considérer également les coûts annexes qui peuvent inclure par exemple le terrassement, la filtration et le traitement de l’eau, l’aménagement des abords de la piscine (terrasse, margelles)…

Contracter un prêt piscine

Après avoir évalué le coût de votre projet de construction de piscine, l’étape suivante consiste à le concrétiser. Pour ce faire, vous pouvez prendre un crédit pour l’installation d’une piscine si vos moyens ne vous permettent pas de financer la totalité du projet en amont. Il peut s’agir d’un prêt personnel ou d’un crédit travaux (prêt immobilier). Cette option est d’ailleurs adoptée par de nombreux propriétaires pour sa flexibilité. N’oubliez pas de comparer les offres de crédit proposées et de prendre en compte les mensualités à rembourser si ce type d’emprunt vous convient.

A lire en complément : Comment construire un four en brique ?

construction piscine

Les réglementations et permis nécessaires à la construction d’une piscine

Avant de commencer la construction, vous devez vous renseigner auprès de votre mairie pour connaître les réglementations locales applicables aux piscines privées. Vous aurez généralement besoin d’un permis de construire ou d’une déclaration préalable de travaux. Pour la plupart des piscines d’une superficie inférieure à 10 m², aucune règle particulière n’est normalement applicable.

Au-delà de 10 m² pour un modèle hors-sol, une déclaration préalable de travaux est obligatoire. Si la construction doit excéder les 100 m², vous devez alors obtenir un permis de construire, sans quoi les travaux ne peuvent démarrer. Les réglementations sont à peu près les mêmes pour une piscine semi-enterrée, surtout si elle doit être installée sur un terrain déjà bâti.

Le législateur est plus strict en revanche concernant les piscines enterrées. Même pour un petit modèle de moins 10 m², il faut obtenir une autorisation si l’installation doit se faire sur des sites classés ou sauvegardés. De 10 m² à 100 m², la déclaration préalable de travaux est exigée pour les piscines enterrées. Il en est de même pour le permis de construire, même avec les piscines d’une superficie supérieure à 100 m².

Comment choisir le bon emplacement et le type de bassin adapté à votre terrain ?

L’emplacement de votre piscine est crucial pour profiter pleinement du soleil et de la vue. Il faut déterminer avant tout si elle sera avec ou sans abris et intégrer ce paramètre à la superficie initiale définie pour éviter les mauvaises surprises. Si vous voulez faire de votre piscine un petit coin discret et calme, évaluez d’abord la question de l‘accessibilité et des nuisances sonores.

Quant au choix du bassin, il peut avoir une grande influence sur le budget total. Trois types de bassins sont souvent proposés. L’un des plus populaires est la coque, une solution peu personnalisable qui convient aux petits portefeuilles. Une autre possibilité est la piscine en kit, qui est plutôt facile à installer, mais moins durable. La piscine maçonnée traditionnelle offre quant à elle une grande liberté de forme et de design. Elle est néanmoins plus coûteuse.

L’importance de prendre en compte l’impact environnemental

Les piscines sont construites principalement pour le confort et la détente. Ces dispositifs ont cependant un impact environnemental non négligeable. C’est pour cela qu’il faut choisir des solutions écoresponsables pour minimiser l’empreinte carbone liée à la construction d’une piscine.

Pour ce faire, un système de filtration écologique et un chauffage solaire peuvent être envisagés. Concernant l’entretien également, il est fortement recommandé d’utiliser des produits écologiques. Installer une piscine implique forcément que votre consommation d’eau va décupler, ce qui n’est pas très intéressant pour la planète. Pour réduire la consommation d’eau, vous pouvez couvrir votre piscine ou la remplir avec de l’eau de pluie.

ARTICLES LIÉS