Louer un logement contre services : ce qu’il faut savoir

Vous avez une chambre ou un studio vacant et souhaitez la louer en échange de services tels que la garde d’enfants, les heures de nettoyage ou même la présence ? C’est légal ? Comment faites-vous ? Si la formule est tentante pour les jeunes qui veulent l’indépendance à moindre coût, ainsi que pour les propriétaires qui veulent une présence capable de faciliter la vie quotidienne, elle ne s’est pas répandue en France, mais devrait devenir de plus en plus efficace. À suivre…

A lire en complément : Pourquoi choisir un mur végétal ?

Ce que dit la loi

Il est légal, bien sûr, mais mal encadré, il est donc à vous d’être vigilant et clair dans votre publicité et la lecture du contrat de location. Pour ce faire, il est préférable d’établir un contrat meublé (lien de l’article, « Qu’avez-vous dans un meublé ? »  »), sur lequel sera conclu le début et la fin de l’échange de services pour le logement. Il est également important de définir le calendrier établi entre les différentes parties, le type deles services rendus et, bien sûr, le nombre d’heures de travail. Aussi, n’oubliez pas de convenir d’un accord concernant les frais de location, ainsi que les règles de vie si vous partagez votre résidence (accès à la cuisine, visites d’amis et leurs horaires, etc.) Enfin, dernier point à ne pas oublier, votre locataire doit avoir une assurance habitation, comme pour une location normale. Pour votre part, vous devez fournir un logement décent et devez détenir un certificat d’assurance concernant le logement d’un tiers.

A lire aussi : Peut-on signer un compromis de vente avec un agent immobilier ?

Comment calculer la quantité de services et de location ?

Le prix de la location d’une chambre ou d’un petit studio est égal au nombre d’heures passées dans la maison. Qu’il s’agisse d’un étudiant ou d’un jeune travailleur, aucune limite n’est imposée. Toutefois, les sites spécialisés dans ce type de location estiment qu’il ne peut pas y avoir plus de 12 heures de présence et de travail par semaine. En général, il vientappliqué le smic horaire actuel (actuellement 9,22 EUR) ou plus. Toutefois, si vous souhaitez que la personne travaille plus d’heures que prévu à l’origine, vous êtes responsable de la rémunération. S’il s’agit de quelques heures exceptionnelles, il est possible, avec le consentement du locataire, de convenir d’avantages en nature tels que les repas ou la blanchisserie.

Avant de commencer

Soyez prudent, en tant que propriétaire et bénéficiaires de ces services, de ne pas dépasser le programme original ! Ces heures supplémentaires récurrentes non déclarées sont simplement liées à la panne d’électricité ou au travail « caché ». Dans ce cas particulier, il est absolument nécessaire d’établir un contrat de travail, ainsi que les conditions de paiement (espèces, transfert ou allocation de travail). L’étudiant qui vous aidera n’a pas non plus le statut de jeune au pair ou d’auxiliaire de la vie. Enfin, même si cette tendance à la location de service tend à se développer, assurez-vous d’être prêt à accueillirquelqu’un dans votre maison, qui vivra avec vous 24 heures sur 24.

La solution paraît-elle juste et bénéfique tant pour le locataire que pour le propriétaire ? Seriez-vous prêt à embaucher un étudiant ?

ARTICLES LIÉS

Abonnez-vous à notre newsletter

Abonnez-vous à notre newsletter

Rejoignez notre liste de diffusion pour recevoir les dernières nouvelles et mises à jour de notre équipe.

You have Successfully Subscribed!