Comment mettre un antivol U sur un scooter ?

antivol U

Êtes-vous à la recherche d’une solution efficace pour garantir la sécurité de votre engin deux roues ? Vous savez certainement que tous les moyens ne sont pas à prendre. Au nombre des méthodes disponibles aujourd’hui, seules les chaînes arrimées et les U ont fait leurs preuves en matière de sécurité. Le recours à ces stratégies vous permettra donc de mettre votre moto à l’abri des vols et enlèvements. Toutefois, pour être efficaces, ces dispositifs doivent être placés en respectant un certain mode d’emploi. Découvrez alors, ici, comment bien installer un antivol U sur votre scooter.

Mode d’emploi d’un antivol U

Les dispositifs de sécurité en U sont les plus adaptés aux motos de sport et aux grosses cylindrées comme votre scooter. Compte tenu de leur résistance particulière, ces antivols constituent généralement un défi insurmontable pour les voleurs, malgré leur expérience et leur détermination. Il faut également noter qu’il existe plusieurs modèles d’antivols en U.

A lire aussi : La SEAT ATECA : on en pense quoi ?

Certains sont faits en acier tandis que d’autres sont dotés de protections diverses. D’ailleurs, la plupart des compagnies d’assurance exigent que le souscripteur présente une solution sécuritaire offrant un certain niveau de résistance. Une raison de plus pour apprendre à bien installer les antivols U sur votre scooter.

Pour le faire, il est conseillé de cibler la roue arrière de l’engin. C’est à cette partie du scooter que vous devez mettre l’antivol. Cependant, veillez à ce que ce dernier soit rattaché à un solide fixe afin d’éviter que le dispositif soit déplacé par des personnes mal intentionnées. Par ailleurs, il est aussi indispensable de camoufler la serrure de l’accessoire. Cette astuce est pratique pour contrer les voleurs. Puisque ces derniers auront du mal à localiser, voire crocheter la serrure du dispositif.

A voir aussi : Quel est le rôle d'une vanne EGR ?

Le rattachement de l’antivol à un point fixe : conseils

Pour rattacher l’antivol U à un point fixe, il existe plusieurs précautions que vous devez prendre. Celles-ci varient selon la partie où vous décidez d’installer le dispositif.

Le rattachement sur la roue avant

Pour installer efficacement l’antivol sur la roue avant, vous devez le passer entre les fourreaux de fourche et par-dessus les étriers du système de freinage. Il doit également prendre le bâton de roue.

Le rattachement sur la roue arrière

Si vous décidez de mettre l’antivol sur la roue arrière, ce qui est d’ailleurs conseillé, celui-ci doit être fixé à un élément non démontable du scooter. Privilégiez le bas oscillant de l’engin. Le bâton de roue est également un point fixe non négligeable. Idem pour le cadre lui-même.

Le rattachement à un point fixe extérieur

Il n’est pas impossible de rattacher votre scooter à un support inamovible étranger à la structure de celui-là. Ces points fixes peuvent se trouver dans les aires de stationnement publiques ou privées. Toutefois, cette technique n’est pas la plus connue.

Le recours aux antivols U : ce qu’il ne faut surtout pas faire

Pour garantir la sécurité de votre moto, il existe certains comportements que vous devez bannir.

Négliger l’installation de votre antivol

Si vous laissez votre dispositif de sécurité traîner par terre ou si vous ne prenez par en compte les points fixes présentés ci-dessus, soyez sûr qu’un voleur expérimenté n’aura pas du mal à dérober votre scooter. C’est par exemple le cas si l’antivol ne prend que le bâton de roue ou uniquement les rayons. Il suffit de déplacer le dispositif contre la jante pour déplacer facilement votre deux-roues motorisé.

Ne miser que sur le bloque disque

Le bloque disque ne garantit pas la sécurité de votre scooter. Vous devez le bannir le plus tôt possible. Sachez qu’un voleur habile, même s’il s’agit de son premier coup, n’aura pas du mal à se débarrasser de ce dispositif. Il est également très fréquent de constater que des motos ont été volées en les transportant grâce à une camionnette. Le bloque disque est tout à fait inutile dans ce cas.

Les stationnements nocturnes

Peu importe la solution de sécurité à laquelle vous optez, il n’est jamais une bonne idée de stationner la nuit. Surtout si vous fréquentez une zone peu éclairée ou connue pour la fréquence des cas de vol, il sera judicieux de vous y rendre sans votre précieux engin. À défaut de cela, vous devez tout au moins privilégier les parkings offrant le maximum de sécurité.

En dehors de ces comportements, vous devez également éviter de transporter l’antivol dans un sac à dos. Il y va de la santé de votre dos en cas d’accidents.

ARTICLES LIÉS